Nos statuts

Le Conseil en Gestion de Patrimoine  est une profession réglementée qui requiert le cumul de plusieurs statuts.

 
Conseil en Investissements Financier (CIF)
 
Personne qui exerce à titre habituel les acctivités de conseil en investissement sur des instruments financiers (actions, obligations, arts de FCP, etc.), sur la fourniture de services d’investissement (ex: conseil sur l’opportunité de faire appel à une société de gestion de portefeuille), sur la réalisation d’opérations sur biens divers (SCPI, achat d’OPCVM). Les CIF sont immatriculés sur le registre national de l'ORIAS et doivent  adhérer à une association professionnelle agréée par l’AMF.
 
 
Courtier en Assurances
 
Mandataire de l’assuré, son activité consiste à présenter, proposer ou aider à conclure des contrats d’assurance ou de réassurance ou à réaliser d’autres travaux préparatoires à leur conclusion (art L 5111 du Code des Assuurances). A la différence de l’Agent général d’assurances, le courtier travaille avec plusieurs entreprises d’assurances de son choix. Le courtier d’assurances doit justifier d'une capacité professionnelle, satisfaire des conditions d’honorabilité et de garantie financière, et s’immatriculer au Registre de l’intermédiation en assurances géré par l’ORIAS (Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurances).
 
 
 
Démarcheur Bancaire ou Financier
 
Ce statut permet de contacter une personne pour lui proposer la réalisation d'une opération sur instruments financiers, d'une opération de banque ou d'une opération connexe, la fourniture de services d'investissement ou de services connexes, la réalisation d'une opération sur biens divers, la fourniture d'une prestation de conseil en investissement, la fourniture d'un service de paiement. Le statut de démarcheur financier est soumis à des conditions, notamment de compétence et d’honorabilité.
 
 
Carte de Transactions Immobilières
 
Comme pour les agents immobiliers, l’activité d’intermédiaire en immobilier est encadrée et régie par la loi 70-9 du 2 janvier 1970, dite "loi Hoguet" et son décret d’application du 20 juillet 1972.