Qui aura le droit à une baisse d’impôt ?14/09/2015  



3 millions de foyers fiscaux bénéficieront en 2016 de cette baisse d'impôt. Ils viendront s'ajouter aux 5 millions de foyers déjà bénéficiaires des réductions en 2014 et 2015. Parmi les 8 millions de contribuables concernés, "la plupart des célibataires" verront leur impôt diminuer de 200 à 300 €, d'après Bercy. Les couples bénéficieront pour une majorité d'entre eux de 300 à 500 € de baisse. Grâce à cette mesure, un million de foyers ne paieront pas ou plus l'impôt sur le revenu. La proportion de foyers français qui payent l'impôt sur le revenu va ainsi retomber autour de 46 %, comme c'était le cas en 2010. En 2013, le nombre de foyers imposables s'établissait à 52,3 %. Bercy précise que "la mesure ne conduit à aucune hausse d’impôt pour les ménages qui n’en bénéficient pas car leur revenu est plus élevé. Comme en 2015, l’impôt sur le revenu n’augmentera pour personne à situation personnelle et revenus inchangés".
 


 Autres articles sur le même sujet :
Le barème de l'IR 2015 dévoilé

Mi-septembre, le Premier ministre annonçait la suppression de la première tranche du barème de l'impôt sur le revenu, sans plus d'explication. La mesure est désormais connue avec davantage de précision, le projet de loi de finances ayant été déposé mercredi sur le bureau de l'Assemblée nationale.

Les paiements en espèces sous surveillance

Michel Sapin, le ministre des finances et des comptes publics, a annoncé une série de mesures de lutte contre le terrorisme dont certaines affectent les opérations financières effectuées en espèces.

Les mesures pour encourager l’investissement

Pour encourager l’investissement privé, le Premier ministre a annoncé début avril une mesure de suramortissement. L’instruction fiscale la mettant en œuvre a été signée par Michel Sapin la semaine dernière.

Les Forêts gardent leur avantage fiscal

Le projet de loi de finances rectificative pour 2013, présenté mercredi en conseil des ministres, proroge jusqu'en 2017, avec divers aménagements, le dispositif d'encouragement fiscal à l'investissement forestier.

Bercy adopte une charte de non-rétroactivité fiscale

Un souhait que le patronat formule depuis des années, vient d’être exaucé par Bercy. Régulièrement évoqué, le principe de non-rétroactivité fiscale figure à présent dans une charte signée par le Ministre de l’Économie et des Finances, Michel Sapin.

Les bons plans du Plan bois validés

Les députés ont validé, sans grandes modifications, les mesures fiscales du "plan bois" du gouvernement inscrites dans le projet de loi de finances rectificative pour 201