Bilan de 20 ans de contrats de retraite Madelin07/09/2015  



Au cours de l'année 2014, 65 000 nouveaux contrats de retraite Madelin ont été souscrits auprès des sociétés d'assurances. Le nombre de contrats de retraite Madelin en cours  s'élève à 1 148 000, en progression de 3 % sur un an, 92 % de ces contrats sont en phase de constitution et 8 % en phase de liquidation. Fin 2014, la part des travailleurs non-salariés (TNS) en activité détenant un contrat de retraite Madelin en phase de constitution auprès des sociétés d'assurances s'établit à 49 %. En prenant en compte les contrats souscrits auprès des mutuelles relevant du Code de la mutualité, le taux d'équipement est supérieur à 60 %.
 

Les cotisations versées au titre des contrats de retraite Madelin s'élèvent à 2,6 milliards d'euros en 2014, en baisse de 7 % par rapport à 2013.
Au sein de ces cotisations, les versements effectués en 2014 sur les supports unités de compte sont estimés à 0,7 milliard d’euros (27 % des cotisations).
Le montant des prestations relatives aux contrats en phase de liquidation (rentes versées à partir du départ à la retraite) est de 289 millions d’euros pour l’année 2014, en hausse de 25 % par rapport à 2013.

 

Les prestations des contrats en phase de constitution (déblocage exceptionnel, décès, …) s’élèvent à 713 millions d'euros en 2014 en baisse de 11 % par rapport à 2013.
 

Les provisions mathématiques des contrats de retraite Madelin, c'est-à-dire le montant des engagements des assureurs vis-à-vis de leurs assurés, s'élèvent à 28,3 milliards d'euros à la fin de l'année 2014, en progression de 8 % par rapport à la fin de l'année précédente.
 Les contrats en phase de constitution représentent 86 % de l'ensemble des provisions mathématiques à fin décembre 2014.
Fin 2014, l'encours moyen des contrats en phase de constitution s'établit à  23 100 euros, en hausse de 5 % par rapport à fin 2013. Pour les contrats en phase de liquidation, l'encours moyen par contrat est de 42 300 euros à fin décembre 2014.

(source FFSA)


 Autres articles sur le même sujet :
Les contrats Madelin toujours en forme

Destinés aux travailleurs indépendants non agricoles, les contrats prévoyance Madelin sont commercialisés depuis 1994. Selon les derniers chiffres de la FSA, ils sont toujours très appréciés.

Retraites Complémentaires : la baisse est actée

Selon une étude du Conseil d’Orientation des retraites (COR), dévoilée le 5 avril 2016 par Le Figaro, les salariés doivent s’attendre à une baisse de leur pension de retraite complémentaire dans les régimes AGIRC/ARRCO. « Un cadre né en 1959, voulant partir à la retraite dès qu'il a cotisé suffisamment longtemps au régime de base, perdra ainsi environ 14,5 % de sa pension complémentaire. Cette « perte» relative s'accentuera au fil des générations pour atteindre plus de 17 % pour un cadre né en 1990. Les salariés non cadres y laisseront un peu plus, soit près de 18 % pour la génération 1990 », précise le journal.

Les retraites des non-salariés très disparates

Une étude note une forte disparité entre les pensions de retraite des non-salariés.

L’assurance retraite en légère baisse

L’ensemble des cotisations des contrats d’assurance retraite souscrits auprès des sociétés d’assurances s’élève à 10,9 milliards d’euros en 2014, soit une légère baisse de 0,4 %.

Unification des sorties en capital sur les contrats retraite

Un amendement prévoit une possibilité de sortie en capital pour les contrats Madelin et art 83.

Les retraites anticipées pour longue carrière en forte hausse

Les départs anticipés à la retraite (157 000 en 2013, après 96 900 en 2012) explique en grande partie la forte progression, observée en 2013, du nombre de personnes de 55 ans placées dans un dispositif public de cessation anticipée d'activité : + 54 % (161 000).