Marché de l'art : les Etats-Unis au top mondial10/08/2015  



Cependant, le spécialiste de la cotation des oeuvres d'art observe une progression de l'activité de 9 % sur les marchés occidentaux, particulièrement aux Etats-Unis (+ 20 %) qui retrouvent ainsi leur première place au détriment de la Chine. Un dynamisme qui n'est pas dû à un accroissement du nombre de lots vendus, lequel reste stable. "C'est donc la qualité des œuvres proposées qui implique l'augmentation des prix qui de facto est un gage de maturité pour le marché de l'art", explique ArtPrice. New York est donc la première place mondiale en volume de ventes, avec 2,8 milliards de dollars d'adjudications et une part de marché égale à 38 %, devant Londres (1,9 milliard), Pékin (600 millions), Hong Kong (449 millions) et Paris (200 millions de dollars, part de marché égale à 3 %).

 


 Autres articles sur le même sujet :
La pierre-papier continue d'avoir les faveurs des épargnants

Au cours du premier semestre 2016, les SCPI ont bénéficié d'une collecte nette de 2,45 milliard d'euros, soit une augmentation sensible (+ 32 %) par rapport au volume des six premiers mois de 2015 qui constituait déjà un record historique.

L’assurance-vie en forme

Le montant des cotisations collectées par les sociétés d'assurances au cours des deux premiers mois de 2015 est de 22,5 milliards d'euros (22,3 milliards d'euros sur même période en 2014) selon les chiffres de la FFSA et du GEMA.

L’assurance-vie se stabilise

Le montant des cotisations collectées par les sociétés d'assurances au cours des trois premiers mois de 2015 est de 34,5 milliards d'euros (33,3 milliards d'euros sur même période en 2014).

L’or à le vent en poupe

Les investisseurs ont acquis des volumes d'or sans précédent au cours du premier semestre.

Le marché de l’art contemporain surperforme toujours

Selon le site Artprice, le marché de l'Art Contemporain a bondi de +1400 % en 17 ans et + 7,6 % de rendement annuel dans une environnement de taux négatifs.

L’art en ligne ne s’essouffle pas

Alors que le marché international de l’art a ralenti en 2015, les ventes en ligne d’œuvres d’art et objets d’antiquité ont poursuivi leur développement en 2015 (+ 24 %) pour atteindre un volume global d’affaires de 2,9 milliards d’euros.