La nue-propriété de logement social à le vent en poupe17/04/2015  



Son fonctionnement : Le bailleur social loue les logements à des ménages sous conditions de ressources, moyennant des loyers sociaux ou intermédiaires. Les locataires sont désignés par les procédures habituelles d’attribution des logements locatifs sociaux, et sont expressément informés du statut particulier de son logement.
Ces derniers bénéficient de plusieurs droits d’ordre public qui leur sont rappelés un an avant le terme de l’usufruit temporaire : une offre de relogement s’il est toujours sous les plafonds de ressources (maintien dans le parc social) ; la possibilité d’acheter prioritairement le logement s’il est mis en vente ; la possibilité de signer un nouveau bail de droit commun avec le nouveau propriétaire.
Le nu-propriétaire quant à lui ne perçoit aucun loyer, mais il bénéficie d’un régime fiscal favorable et le bailleur social lui garantit la libération du bien et sa remise en état à l’échéance de la convention.

Quels avantages à ce dispositif ? • Pour l’acquéreur de la nue-propriété il achète un bien immobilier pour un prix réduit par rapport à sa valeur en pleine propriété et bénéficie d’avantages fiscaux (intérêts d’emprunts déductibles d’éventuels revenus fonciers, réduction de la base imposable à l’ISF) pendant le démembrement de propriété ; l’usufruit locatif social peut également être utilisé comme outil de transmission du patrimoine ;
• Pour le bailleur social L’acquisition de l’usufruit peut être intégralement financée par les loyers ;
• Pour la collectivité locale Les logements entrent dans le quota de logements sociaux de la loi SRU ;
• Pour les pouvoirs publics Le dispositif permet d’augmenter l’offre de logements sociaux là où leur financement est le plus difficile, en zone tendue, sans qu’il soit nécessaire de les subventionner.

Valorisation économique de l’usufruit temporaire (par opposition à la valorisation fiscale)
En cas d’usufruit avec une personne physique, la valeur de l’usufruit viager dépend de l’âge de l’usufruitier. En cas d’usufruit cédé à une personne morale, la méthode qui s’applique est la valorisation économique de l’usufruit, en fonction des loyers perçus par le bailleur social pendant la durée de l’usufruit temporaire.
Toutefois, la valorisation est purement contractuelle. Dans la pratique, les promoteurs retiennent généralement 40% pour l’usufruit et 60% pour la nue-propriété. Notons enfin que la loi ALUR permet depuis peu l’accès à ce type de dispositif via la « pierrepapier » (SCPI, OPCI, SIIC,…).
 
 (Source : note de conjoncture des Notaires de France avril 2015)


 Autres articles sur le même sujet :
Faut-il jouer le rebond de l'immobilier américain ?

Après une chute continue des prix jusqu’en 2012, l’année 2013 a définitivement marqué le rebond du marché immobilier américain. Celui-ci a connu l’une des hausses les plus importantes depuis le début des années 2000. Dans plusieurs Etats, la hausse des prix a même atteint 2 chiffres. Ainsi, les prix de l’immobilier ont grimpé entre 15 % et 25 % en Californie, en Floride, ou encore au Nevada.

Les taux se stabilisent

L'Observatoire Crédit Logement, qui publiait en fin de semaine dernière, les résultats du troisième trimestre, estime que les taux ont fini par cesser d'augmenter pour retourner à leur bas niveau de début d'année.

Plus de logements rénovés en 2016

Les ministères du Logement et du Développement Durable prévoient de rehausser l’objectif de logements rénovés dans le cadre du programme « Habiter mieux » pour l’année 2016, à 70 000 unités.

Les pays en développement vont jouer un rôle dans la lutte contre l’évasion fiscale

L’OCDE publie aujourd’hui sa nouvelle Stratégie pour approfondir l’engagement des pays en développement dans le cadre de son Plan d'action concernant l'érosion de la base d'imposition et le transfert de bénéfices (BEPS), qui permettra de renforcer leur implication dans les processus décisionnels et de les amener au cœur des travaux techniques.

Crédit immobilier : les emprunteurs à la fête !

Nouvelle baisse des taux et fort rebond de la production de crédits immobiliers, tel est le constat de l’Observatoire Crédit Logement CSA pour ce début d’année 2016.

Logements : Duflot repart à l'offensive

Alors que son dispositif fiscal d'aide au logement fait l'objet de vives critiques, Cécile Duflot veut lever rapidement certains obstacles administratifs et accélérer ainsi les projets de construction de logements.