Le moral des patrons en baisse01/08/2011  


Les résultats du 2ème trimestre 2011 ont confirmé les intuitions des patrons de TPE et leur léger regain d’optimisme du mois d’avril dernier. L’indicateur de situation financière s’est établi à - 9. Malgré un repli de - 2 points, il se situe 9 points au-dessus de la moyenne des trois dernières années.

La part des TPE jugeant leur situation préoccupante continue de diminuer (26 %, - 2 points).
L’accès au crédit semblerait légèrement moins compliqué (20 % des TPE ayant constaté un durcissement des conditions, - 2 points). Cette observation doit toutefois être relativisée, car le volume de demandes de financement a fortement baissé (23 % des TPE, contre 33 % au
1er trimestre) et que plus d’un quart des demandes (27 %) se heurtent encore à une fin de non-recevoir.

La création d’emplois, nette de remplacements et de suppressions de postes, atteint + 2 au cours du 2ème trimestre 2011. C’est 1,5 point au-dessus des prévisions faites en avril dernier, grâce surtout à un niveau d’embauche (12 %) plus élevé que prévu (10 %).
Cette embellie doit cependant être tempérée, car les postes en CDI représentent seulement 28 % des créations, contre 61 % des suppressions. Les TPE ont donc détruit des emplois en CDI. La création nette d’emplois a principalement bénéficié d’un fort volume de création d’emplois saisonniers en CDD, notamment dans les secteurs du bâtiment (création nette à + 4) et de l’hôtellerie-restauration (création nette à + 6).

Des prévisions peu rassurantes
Les prévisions économiques pour le 3ème trimestre sont plus pessimistes. Les recettes baisseraient de - 0,6 %. Cette décroissance prévisionnelle s’avère toutefois moins importante qu’à l’été 2010 où elle s’établissait à - 3,2 %. Conséquence directe, 31 % des dirigeants anticipent une dégradation de leur situation de trésorerie (soit + 7 points), tandis que 14 % estiment que celle-ci va s’améliorer (- 4 points).
Après une nette remontée au trimestre dernier, le moral des patrons de TPE connaît une nouvelle baisse et s’établit sensiblement aux mêmes niveaux qu’en décembre 2010, soit 31 % s’agissant du contexte économique (- 5 points en trois mois) et 54 % en ce qui concerne leur propre activité (- 3 points en trois mois).


 Autres articles sur le même sujet :
Le moral des patrons au plus bas

La 44ème édition du Baromètre des TPE, l'enquête de conjoncture trimestrielle, réalisée par l'IFOP pour Fiducial auprès des très petites entreprises, confirme un climat morose au sein des TPE et de grandes incertitudes quant aux prévisions d'embauche, d'activité, de demandes de crédit.

Contrats obsèques : Les perspectives 2012

La FFSA et le GEMA effectuent chaque année une enquête auprès des sociétés d'assurances régies par le Code des assurances, afin de quantifier le marché des contrats d'assurances obsèques et de mesurer son évolution. Le point sur les principaux faits marquants de l'année 2010 et les perspectives pour 2011.

Les CGPI restent lucides et positifs pendant la crise

BNP Paribas Cardif publie les résultats de la 6ème édition du Baromètre du marché des Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants (CGPI).

Relations aux beau fixe entre les TPE/PME et leurs banques

Les résultats de la 1ère édition du baromètre de la Fédération Bancaire Française, réalisé par lʼIfop, montrent que 83 % des dirigeants des TPE/PME ont une bonne image de leur banque et 78 % se déclarent satisfaits de la gestion de leur compte professionnel par leur conseiller financier.

Financement des entreprises : les crédits s'assèchent

In&Fi Crédits Pro constate une chute de près de 70% des financements en trésorerie des TPE/PME.

Que pensent vraiment les clients des CGPI des FIP/FCPI ?

Sigma Gestion a réalisé une enquête d'opinion auprès de 2000 conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) afin de définir leurs attentes et les besoins de leurs clients en matière de FIP/FCPI. Synthèse de l'étude.