Le droit annuel de résiliation de l'assurance emprunteur confirmé15/01/2018  



Ce nouveau droit, contesté par les banques, s'applique aux nouveaux contrats conclus à compter du 22 février 2017, mais aussi aux contrats d'assurance en cours d'exécution au 1er janvier 2018. Le délai entre le vote de la loi et son application permettait aux établissements de crédit et aux assureurs de prendre en compte les effets de la réforme sur leurs contrats en cours. Les Sages écartent les griefs exposés par la Fédération bancaire française en se fondant avant tout sur le motif d'intérêt général poursuivi par le législateur qui a voulu, compte tenu de la longue durée de ces contrats, que cette réforme puisse profiter au grand nombre des emprunteurs ayant déjà conclu un contrat d'assurance collectif. D'autre part, les dispositions contestées n'ont pas pour effet d'entraîner directement la résiliation de contrats en cours, mais seulement d'ouvrir aux emprunteurs une faculté annuelle de résiliation. Le Conseil souligne également que "l'organisme prêteur ne peut se voir imposer un contrat d'assurance ne présentant pas un niveau de garantie équivalent au contrat d'assurance de groupe conclu".


 Autres articles sur le même sujet :
Ça bouge pour l’assurance emprunteur

Le droit à résiliation annuel de l'assurance emprunteur se précise à nouveau.

Droit à résiliation annuelle de l'assurance d'un prêt immobilier

La commission des finances de l'Assemblée nationale a adopté mardi, à l'unanimité, un amendement au projet de loi Sapin 2 (transparence, lutte contre la corruption et modernisation de la vie économique) qui instaure expressément un droit à résiliation annuelle de l'assurance d'un prêt immobilier.

Assurance emprunteur renégociable, le retour !

La renégociation des contrats d'assurance couvrant un prêt immobilier pendant toute la durée de celui-ci est de retour.

Assurance emprunteur : on peut résilier chaque année

Le Sénat a adopté le principe d'un droit à renégocier chaque année le contrat d'assurance couvrant un prêt immobilier.

Prélèvement sociaux des expatriés conformes

Le Conseil constitutionnel a déclaré conformes les dispositions de l'article 24 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 qui permettent de maintenir les prélèvements sociaux sur les revenus du capital des personnes affiliées à un régime de sécurité sociale autre que le régime français (revenus fonciers et plus-values immobilières des non-résidents, notamment).

Crédit immobilier : nouvelle légère baisse des taux

La baisse des taux des crédits immobiliers s'est poursuivie en novembre, "en dépit des tensions qui affectent les marchés obligataires depuis la fin de l'été", constate l'Observatoire Crédit Logement dans son dernier tableau de bord.