Immobilier : les prix baissent-ils vraiment ?27/11/2017  



Si les prix des appartements reculent modérément (- 0,5 %, 3 868 €/m2 au niveau national), les prix des maisons décrochent nettement (- 3,2 %, 3 016 €/m2). Cependant, la progression des prix sur un an reste importante : + 4,8 % pour les appartements et + 3,8 % pour les maisons. Parmi les villes suivies par l'Observatoire, le prix moyen signé au m2 constaté au cours des trois derniers mois est en hausse de 10,3 % à Reims (2 696 €), 8,3 % à Grenoble (2 651 €), 5,1 % au Havre (1 881 €) et 4 % à Toulouse (2 998 €). Il baisse de 6,5 % à Toulon (2 279 €), de 6,3 % à Saint-Etienne (1 243 €) et de 5,7 % à Rennes (2 692 €). Dans la capitale, le prix moyen s'établit à 9 579 €, en recul de 0,8 %.


 Autres articles sur le même sujet :
Immobilier : les prix baissent, faut-il s’inquiéter ?

Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, les prix des logements anciens en France ont reculé en moyenne de 1% entre juillet et septembre.

L’ancien redémarre

Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, en 2015, les prix des appartements anciens ont augmenté dans plus de la moitié (56 %) des grandes villes de France.

L’immobilier ancien a toujours le vent en poupe

Selon le dernier baromètre LPI-Se Loger, la hausse des prix de l'ancien se confirme.

Les villes qui montent et les autres

Au cours des trois derniers mois, les prix signés ont reculé dans près de 63 % des villes de plus de 150 000 habitants, selon le baromètre LPI-SeLoger.

Hausse des prix à Paris

Selon le baromètre meilleursagents.com à Paris les prix de l’immobilier ancien ont fortement progressé au mois de mai : +0,8 % soit +1,9 % depuis le début de l’année.

Immobilier : Le marché flambe

Selon le baromètre LPI-Se Loger, les prix des logements anciens signés dans les contrats de vente étaient en progression de 4,3 % sur un an au niveau national, contre + 1,5 % en juin 2016.