Unification des sorties en capital sur les contrats retraite23/10/2017  



Pour mettre fin à la disparité de traitement entre les contrats retraite, le parlement vient de voter un amendement qui autorise aux contrats Madelin Retraite et article 83 (contrats de retraite supplémentaire en entreprise) de prévoir, à partir de la date de cessation de l’activité professionnelle, une possibilité de rachat dans la limite de 20 % des droits individuels résultant de ces contrats.

Cet amendement met fin à une disparité de traitement entre des contrats ayant « tous strictement la même vocation » a indiqué le parlementaire à l’origine de l’amendement. Car cette faculté de sortie en capital à hauteur de 20 % des droits, qui joue lors de la liquidation des droits individuels du contrat de retraite, est déjà accordée pour les PERP, le contrat Prefon retraite et les le régime complémentaire retraite des hospitaliers.

Cette extension se justifie d’autant plus, explique-t-il, que les contrats article 83 et Madelin Retraite sont portables et peuvent par conséquent être transférés sur un PERP qui lui-même ouvre droit à la sortie partielle en capital.

Les sommes perçues sous forme de capital seront soumises à l’impôt sur le revenu et pourront bénéficier sur demande des conditions particulières visées à l’article 163 bis du CGI (prélèvements forfaitaire de 7,5 % assis sur le montant du capital diminué d'un abattement de 10 %) auxquels s’ajouteront les prélèvements sociaux.


 Autres articles sur le même sujet :
Retraites Complémentaires : la baisse est actée

Selon une étude du Conseil d’Orientation des retraites (COR), dévoilée le 5 avril 2016 par Le Figaro, les salariés doivent s’attendre à une baisse de leur pension de retraite complémentaire dans les régimes AGIRC/ARRCO. « Un cadre né en 1959, voulant partir à la retraite dès qu'il a cotisé suffisamment longtemps au régime de base, perdra ainsi environ 14,5 % de sa pension complémentaire. Cette « perte» relative s'accentuera au fil des générations pour atteindre plus de 17 % pour un cadre né en 1990. Les salariés non cadres y laisseront un peu plus, soit près de 18 % pour la génération 1990 », précise le journal.

Le soutien aux PME par la « réduction Madelin »

Un amendement à la loi de finance prévoit un dispositif pour compenser la suppression de la réduction ISF-PME.

Bilan de 20 ans de contrats de retraite Madelin

Les premiers contrats de retraite destinés aux travailleurs non-salariés (TNS) ont été commercialisés en 1994. Depuis plus de 20 ans, ces contrats dits « Madelin » se sont fortement répandus parmi les TNS. Aujourd’hui près de la moitié des TNS en activité sont détenteurs d’un contrat auprès des sociétés d’assurances.

Les contrats Madelin toujours en forme

Destinés aux travailleurs indépendants non agricoles, les contrats prévoyance Madelin sont commercialisés depuis 1994. Selon les derniers chiffres de la FSA, ils sont toujours très appréciés.

Article test avec toutes les catégories

article test avec toutes les catégories

Du nouveau pour le Madelin

Les réductions d’impôt Madelin et "ISF-PME" sont assouplies par la loi Macron.