Le crédit conso en progression19/08/2017  



D'après les dernières données de l'Association française des sociétés financières (ASF), l'activité du crédit à la consommation a progressé de 4,1% sur un an au premier semestre, jusqu'à atteindre 20,1 milliards d'euros. 

Au premier semestre 2017, on observe une augmentation de 0,9%, à 16,6 milliards d'euros, des opérations de crédit classique, à savoir les crédits affectés, renouvelables et prêts personnels.Ces derniers ont gagné 3,3 %, représentant 6,8 milliards d'euros de la production globale. 

Les crédits affectés ont, de leur côté, enregistré une légère baisse sur un an au premier semestre, à raison de 0,6 %, pour atteindre 4,9 milliards d'euros. Cette diminution est imputable à un recul dans les achats d'automobiles neuves (-15,4%, à 1,2 milliard d'euros). 

Concernant les crédits renouvelables, impactés depuis 2009 par une législation durcie, on remarque une nouvelle chute (-0,9%, à 4,8 milliards d'euros).

Les opérations de location avec option d'achat (LOA) affichent une progression sur un an de +22,8% au premier semestre 2017, pour un résultat de 3,5 milliards d'euros. Entre janvier et juin, les financements d'automobiles neuves dans leur globalité (par crédits affectés et LOA) ont augmenté de 10,6% à 4,3 milliards d'euros. Ils représentent plus de 20% de la production totale de crédit à la consommation.


 Autres articles sur le même sujet :
Immobilier : Les Français sont peu endettés

Selon la 4ème édition de l’étude Crédit Foncier sur les marchés européens du crédit immobilier résidentiel en 2015, la France se situe au 10ème rang européen s'agissant du niveau d’encours de crédits immobiliers par ménage propriétaire (47 096 euros).

Le regroupement de crédit sous surveillance !

La DGCCRF met l'activité de regroupement de crédits sous surveillance.

Plus de prêts aux entreprises

L'encours des crédits à l'économie (crédit aux entreprises et aux particuliers, notamment) a franchi un nouveau cap pour atteindre 2050 milliards d'€ fin juillet 2015, d'après les derniers chiffres de la Banque de France.

Moins de crédits immobiliers

La production de crédits nouveaux à l'habitat s'est de nouveau repliée au mois de novembre en s'établissant à 15,3 milliards d'euros, contre 17,7 milliards d'euros en octobre et 20,5 milliards d'euros en septembre.

Immobilier : Demande en hausse dans toute la France

À Paris, en Île-de-France comme en régions, la demande est de nouveau à la hausse au premier semestre 2016 (+9% vs le 1er semestre 2015), selon le dernier point marché du réseau immobilier Laforêt, publié la semaine dernière.

Baisse des taux de référence pour les créances

Avis aux usuriés ! Pour le second semestre 2017, le taux de l'intérêt légal est fixé à 3,94 %. En forte baisse !