Pourquoi les bailleurs préfèrent louer sur AirBnb ?19/08/2017  



Les quatre arrondissements centraux de la capitale (1er,2ème, 3ème, 4ème) représentent 26 % du parc de logements qui se révèlent être inoccupés selon une récente étude de l’APUR (Atelier parisien d’urbanisme). Dans ces arrondissements centraux de Paris, le prix du mètre carré est de 10 989,75 € en moyenne contre 8 823 € pour l’ensemble de la capitale. La location de logements de tourisme a explosé ces dernières années. Airbnb ou encore la plate forme Abritel ont facilité la possibilité de louer un appartement à la journée ou au week end. Pour les propriétaires les avantages sont multiples, l’appartement est loué uniquement dans les périodes souhaitées et pas de problématique de loyers impayés ou de locataires indélicats à gérer. Une location sur un site rapporte 2,6 fois plus qu’une location classique. On estime que 60 000 logements sont disponibles à Paris rien que sur la plateforme Airbnb.


 Autres articles sur le même sujet :
Quand l’investissement locatif est subordonné à une vraie recherche de locataire

Dans le cadre d’un investissement locatif subordonné à une location, en cas de départ du locataire, tout doit avoir été fait pour relouer le bien.

Loyers stables pour les meublés

Selon le dernier baromètre de la location meublée publiée par Lodgis, la moyenne du prix au mètre carré pour ces trois derniers mois à Paris, s’élève à 36,79 €, soit 0,6 point de plus qu’au premier trimestre 2015.

Vérifiez votre prêt immobilier

Près des trois quarts des prêts immobiliers (70%) seraient parsemés d'erreurs et d'anomalies, selon une étude réalisée par le site Lerecours.com.

Avez-vous réussi votre vie personnelle ?

Près des trois quarts des Français (73%) considèrent avoir réussi leur vie personnelle.

Economie collaborative : combien allez-vous payer d’impôt ?

Les locations de biens entre particuliers seront finalement soumises aux cotisations sociales.

Les villes qui montent et les autres

Au cours des trois derniers mois, les prix signés ont reculé dans près de 63 % des villes de plus de 150 000 habitants, selon le baromètre LPI-SeLoger.