Assurance-vie : Changement de clause bénéficiaire sous surveillance03/07/2017  



Une personne majeure sous curatelle, rappelle la Cour de cassation, ne peut procéder à la substitution du bénéficiaire d'un contrat d'assurance sur la vie dont elle est titulaire qu'avec l'assistance de son curateur. En l'espèce, un père de famille avait désigné sa fille comme bénéficiaire de deux contrats d'assurance vie, puis, quelques années plus tard et après avoir été placé sous le régime de la curatelle, avait voulu substituer son fils à sa fille comme bénéficiaire. Dans cette intention, il avait rédigé un testament authentique. Mais le curateur (une association pour personnes handicapées) n'avait donné son accord pour la substitution de bénéficiaire que pour l'un des deux contrats seulement, par un courrier adressé à l'assureur. N'ayant pas reçu l'accord du curateur concernant le deuxième contrat, l'assureur avait versé le capital de celui-ci à la fille du souscripteur, après le décès de ce dernier. La cour d'appel de Bordeaux avait considéré que pour ce deuxième contrat, faute d'accord du curateur, la substitution de bénéficiaire ne pouvait effectivement pas avoir lieu. Elle est approuvée par la Cour de cassation.


 Autres articles sur le même sujet :
Fonds "euro-croissance" : l’information doit être claire et lisible

Le CCSF (Comité consultatif du secteur financier) rappelle la nécessité de délivrer aux souscripteurs de contrats d'assurance-vie euro-croissance une information "claire et précise ».

Un chef d’entreprise n’est pas forcément un épargnants avisé

La qualité de dirigeant d'une société peut constituer un indice du caractère averti d'un emprunteur, mais elle ne suffit pas, à elle seule, à prouver ce caractère.

Du nouveau pour l’assurance vie

L'assurance vie a donné lieu à quelques nouveautés réglementaires, fin 2015. Ficovi, loi sur l'adaptation de la société au vieillissement ou décret de la loi Macron : la mise en application pourra être établie en 2016.

Rembourser un crédit seul

Le remboursement du crédit lié au logement des concubins et de leur famille peut constituer, pour l'un des concubins, sa participation aux dépenses nécessaires et partagées de la vie courante.

Marché de l'assurance en 2008 : les perspectives de croissance s'annoncent plutôt moroses

L'assurance française risque de ne pas renouveler en 2008 la bonne résistance qu'elle avait affichée en 2007. L'assurance vie devrait confirmer, voire amplifier le recul intervenu en 2007, tandis qu'un ralentissement de la croissance est attendu pour les garanties santé/prévoyance. Seules les assurances de dommages aux biens devraient continuer d'évoluer à un rythme comparable à celui affiché en 2007.

Succession : Peut-on revenir sur une acception ?

Celui qui a accepté une succession sous bénéfice d'inventaire ne peut plus renoncer à la succession.