Surendettement : 30 jours pour refuser le redressement13/03/2017  



Le délai pendant lequel les créanciers pourront refuser la proposition de plan conventionnel de redressement élaborée par une commission de surendettement est fixé, par décret, à 30 jours. A l’issue de ce délai, l'accord des créanciers sera réputé acquis. La "loi Sapin 2" relative à la modernisation de la vie économique a introduit cette disposition qui s'appliquera à compter du 1er janvier 2018.


 Autres articles sur le même sujet :
Moins de surendettés

La Banque de France a publié le baromètre du surendettement du 2nd trimestre 2016.

Surendettement : les propriétaires ne sont plus à l’abri

Parmi les 205 787 dossiers jugés recevables par les commissions de surendettement en 2014, la part des propriétaires a continué de croître, selon l’enquête annuelle de la Banque de France relative à la typologie des ménages surendettés.

Prêts conventionnés en légère baisse

Le taux de référence des prêts conventionnés sera abaissé à 0,80 % à compter du 1er novembre 2017, contre 0,95 % actuellement.

Qui sont les ménages surendettés ?

La Banque de France a publié son étude annuelle relative à la typologie des ménages surendettés.

Garantie des dépôts bancaires plus rapide

Le délai d'indemnisation prévu dans le cadre du dispositif de garantie des dépôts bancaires doit être prochainement ramené à 7 jours, au lieu de 20 actuellement.

Les découverts bancaires vous coûtent 60 euros par an !

Après une forte baisse en 2014, due au plafonnement des commissions d’intervention, les frais liés au dépassement de découvert augmentent légèrement depuis 3 ans, pour s’établir à environ 60€ par an.