Qui sont les ménages surendettés ?06/03/2017  



Trois tendances se dégagent. D'une part, la part des crédits à la consommation dans les dossiers déclarés recevables a nettement diminué : 39,3 % en 2016, contre 58,2 % en 2011. A l'inverse, la part de l'endettement lié à des crédits immobiliers est passée de 22,6 % à en 2011 à 35,3 % en 2016. Enfin, le montant des arriérés de charges courants (logements, énergie, etc.) et des autres dettes (dettes familiales, cautions, etc.) a augmenté de près de 38 % en cinq ans. Les arriérés de charges courantes affectent aujourd'hui 82,1 % des situations de surendettement, lesquelles concernent majoritairement des personnes seules, sans aucune capacité de remboursement dans plus d’un cas sur deux.


 Autres articles sur le même sujet :
Moins de surendettés

La Banque de France a publié le baromètre du surendettement du 2nd trimestre 2016.

Le niveau de vie des Français stagne

Selon une étude de l’Insee, en 2014, en France, le niveau de vie médian de la population s’élève à 20 150 euros annuels, soit un montant proche de celui de 2013 en euros constants.

Immobilier : Les Français sont peu endettés

Selon la 4ème édition de l’étude Crédit Foncier sur les marchés européens du crédit immobilier résidentiel en 2015, la France se situe au 10ème rang européen s'agissant du niveau d’encours de crédits immobiliers par ménage propriétaire (47 096 euros).

Les taux des crédits immobiliers sont stables

Les taux d'intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques en France sont restés au même niveau au mois d'octobre, selon une étude de Crédit Logement/CSA.

Le niveau de vie des ménages

L’Insee publie tous les ans, en septembre, le niveau de vie médian des ménages, le taux de pauvreté et les principaux indicateurs d’inégalité de niveau de vie relatifs à l’avant-dernière année.

La part des ménages endettés est stable

La part des ménages détenant un crédit est relativement stable depuis 2014, à 46,4 %, selon l'Observatoire des crédits aux ménages, qui vient de publier son rapport annuel.