Les nouveaux seuils pour les loueurs en meublé en micro-BIC20/02/2017  



Ainsi, pour la location meublée classique, le régime micro-BIC permet d'appliquer un abattement forfaitaire de 50 % sur les revenus locatifs. Pour y avoir droit, les recettes annuelles ne doivent pas être supérieures à 33 100 euros au lieu de 32 900 euros auparavant. Pour la location saisonnière de meublés de tourisme, le régime de micro-BIC permet d'appliquer un abattement forfaitaire de 71 % sur les revenus locatifs. Dans ce cas, le seuil de recettes annuelles s'établit à 82 800 euros contre 82 200 euros auparavant.


 Autres articles sur le même sujet :
Micro-BIC et Micro-BNC en hausse

Les plafonds d'application des régimes micro-BIC et micro-BNC sont augmentés.

Réforme du LMNP en vue

Le gouvernement envisage de réduire l'avantage fiscal des loueurs en meublé non professionnels.

La taxe Apparu ne disparaît pas mais se stabilise !

Le seuil d'application de la taxe sur les micro-logements ne varieront pas en 2017.

Un fonds pour investir en LMNP

Le régime de loueur en meublé non professionnel est désormais accessible en investissant directement dans un bien immobilier mais aussi, depuis peu, en acquérant des parts d'un fonds collectif.

Non-salariés : baisse des seuils de dématérialisation au 1er janvier 2018

À compter du 1er janvier 2018, seront abaissés les seuils de revenus ou de chiffres d'affaires au-delà desquels la déclaration d'impôt et le paiement des cotisations sociales doivent être réalisés par voie dématérialisée.

Plus d'obligation de compte bancaire dédié pour les micro-entrepreneurs

Les micro-entrepreneurs, soumis au régime social simplifié, pourraient bientôt être dispensés de l'obligation d'ouvrir un compte dédié à l'ensemble des transactions financières relevant de leur activité professionnelle.