Bourse : les courtiers trois fois moins chers que les banques24/10/2016  



L’AMF estime que les banques de réseau sont trois fois plus chères que les courtiers en ligne. Au 1er août 2016, le coût total moyen d’un ordre internet de 5 000 euros sur Euronext Paris sur la base des tarifs de 9 enseignes bancaires était de 0,52% (0,53% en 2015), soit 25,7 euros. Toutes les banques ne se valent pas puisque ce coût varie de 0,30% à 0,79% (de 15 à 40 euros par ordre).

Chez les courtiers en ligne, le coût moyen d’un ordre d’achat ou de vente de 5  000 euros d’actions sur Euronext Paris tombe à 8,4 euros (0,17%). A noter que chez les courtiers aussi, les écarts de tarifs peuvent être significatifs car de nouveaux acteurs sont apparus et proposent parfois des frais de courtage de moins de 1 euro pour des ordres d’environ 1 000 €.

L’autre avantage de passer par un courtier en ligne est d’éviter les droits de garde. A condition de passe un minimum d’ordres, les courtiers en ligne ne facturent généralement pas de droits de garde contrairement aux banques. Or pour un portefeuille d’un montant total de 10 000 euros réparti sur 10 lignes, l’AMF estime que les droits de garde annuels représentent en moyenne 0,66% du montant investi.


 Autres articles sur le même sujet :
Une tendance à la baisse des frais financiers

L’Observatoire de l’épargne de l’AMF publie les frais moyens des placements financiers en actions.

Tout ce qu’il faut savoir avant d’investir

Pour aider l'épargnant à prendre de bonnes décisions et à éviter les principaux pièges, l’AMF a réalisé, avec l’Institut national de la consommation, des fiches conseil sur les principales solutions d’épargne et d’investissement. A découvrir absolument.

Ces entreprises qui chouchoutent leurs actionnaires individuels

L’Autorité des marchés financiers (AMF) publie un état des lieux des pratiques en matière de stratégie et communication actionnariale des sociétés cotées.

Portrait-robot de l’actionnaire individuel

L’AMF, l’Autorité des marchés financiers, a publié le 19 février sur son site Internet un portrait, sous forme d’infographie, de l’actionnaire individuel.

Quand le diamant brille par son opacité

L’Autorité des marchés financiers (AMF) met une nouvelle fois en garde le public contre les offres de placement dans les diamants d'investissement.

7 nouveaux sites de trading interdits

L'Autorité des marchés financiers vient d'ajouter 7 nouvelles adresses à sa liste de sites Internet proposant en France des options binaires sans y être autorisés.