Prélèvements sociaux des non-résidents, Bercy joue la montre !18/04/2016  



A la suite de l'arrêt « de Ruyter » du Conseil d'Etat du 27 juillet 2015, l’administration fiscale a reçu plusieurs dizaines de milliers de demandes de restitution portant sur la CSG-CRDS appliqués aux revenus du patrimoine des contribuables non affiliés à un régime de sécurité sociale français au titre des années 2012 à 2015. Conséquence : les délais de traitement sont très longs ! Dans une note d'information sur le traitement des réclamations, l'administration insiste sur le fait que, même en l'absence de réponse dans les six mois de la réclamation, le contribuable ne perd pas son droit de saisir le juge. Elle invite donc les intéressés à ne pas saisir les tribunaux avant d'avoir eu une décision formelle de l’administration sur leur demande de remboursement.


 Autres articles sur le même sujet :
Prélèvement sociaux des expatriés conformes

Le Conseil constitutionnel a déclaré conformes les dispositions de l'article 24 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 qui permettent de maintenir les prélèvements sociaux sur les revenus du capital des personnes affiliées à un régime de sécurité sociale autre que le régime français (revenus fonciers et plus-values immobilières des non-résidents, notamment).

Retraite : les nouveaux seuils d’exonération

CSG-CRDS et Casa, voici les seuils d'exonération pour l’année 2017.

Baisse des APL : Baisse du seuil de déclenchement

Pour éviter l'exclusion de plusieurs dizaines de milliers de bénéficiaires des APL, le gouvernement a décidé d'abaisser le niveau à partir duquel l'aide au logement n'est pas versée.

La baisse des prix de l’immobilier pèse sur le patrimoine des ménages

Fin 2014, le patrimoine des ménages s’établit à 10 334 milliards d’euros, soit près de huit fois leur revenu disponible net. Il est quasi stable en 2014 après deux années de faible croissance (+ 0,2 % après + 1,1 % en 2013 et + 1,4 % en 2012, le recul du patrimoine non financier étant compensé par la croissance du patrimoine financier.

Qui est exonéré de CSG et CRDS ?

Les plafonds pour l’exonération de CSG et de CRDS en 2018 ont été revalorisés.

La revalorisation des pensions au 1er octobre serait nulle

C’est ce que nous apprend la Commission des comptes de la sécurité sociale dans son rapport sur les comptes de l’année 2015 et ses prévisions pour l’année 2016.