La confiance des ménages se replie29/02/2016  



En février, l'opinion des ménages sur leur situation financière personnelle passée est quasi stable : le solde d'opinion perd 1 point. Leur opinion concernant son évolution future fléchit légèrement : le solde perd 2 points. Ces deux soldes restent au-dessous de leur moyenne de longue période.

Les ménages sont nettement moins nombreux qu'en janvier à considérer qu'il est opportun de faire des achats importants : après un rebond de 8 points le mois précédent, le solde d'opinion recule de 6 points en février. Il reste néanmoins au-dessus de sa moyenne de longue période.

En février, l'opinion des ménages sur leur capacité d'épargne ne varie quasiment pas. Le solde d'opinion sur leur capacité d'épargne actuelle se maintient à son niveau moyen de long terme. Celui sur leur capacité d'épargne future est quasi stable (+1 point) et reste légèrement au-dessus de sa moyenne de longue période.

Les ménages sont de nouveau moins nombreux à considérer qu'il est opportun d'épargner : le solde baisse encore de 4 points en février et se trouve désormais à son niveau le plus bas depuis août 2015. Il continue ainsi de s'éloigner de sa moyenne de longue période.

(source Insee)


 Autres articles sur le même sujet :
Le niveau de vie des ménages

L’Insee publie tous les ans, en septembre, le niveau de vie médian des ménages, le taux de pauvreté et les principaux indicateurs d’inégalité de niveau de vie relatifs à l’avant-dernière année.

La confiance des ménages se replie

En février 2016, la confiance des ménages diminue : l'indicateur qui la synthétise perd 2 points et atteint 95. Il s'écarte un peu plus de sa moyenne de longue période (100).

Les nouveaux plafonds à connaître

Le plafond annuel de la Sécurité sociale pour 2016 est de 38 616 €.

Plus de mariages en France

On note une légère hausse due aux mariages entre personnes de même sexe.

Les inégalités nuisent à la croissance

Aider les élèves les plus faibles est essentiel pour la société et pour l’économie, selon l'OCDE.

Tensions à la hausse des prix de l’immobilier

Selon la note semestrielle des notaires franciliens, du 2e au 3e trimestre 2015, les prix ont légèrement augmenté dans la plupart des marchés immobiliers.