Les agents immobiliers retrouvent le sourire04/01/2016  



Au total, 67% des professionnels s’attendent à un meilleur cru en 2016 par rapport à l’an passé, en ce qui concerne les volumes de transactions (dans le neuf et l’ancien) et les prix, qui devraient au moins se stabiliser ou augmenter. Plus de 7 professionnels sur 10 (73%) déclarent avoir globalement atteint leurs objectifs commerciaux en 2015. Enfin, 61% des professionnels interrogés anticipent une stabilité des prix dans le neuf dans les 12 mois à venir, mais seuls 45% sont du même avis concernant l’ancien.


 Autres articles sur le même sujet :
Immobilier : Le pessimisme est de rigueur pour 2015

Le tout nouveau baromètre du Crédit Foncier, réalisé en partenariat avec l’institut de sondage CSA, donne un aperçu du moral des professionnels de l’immobilier. Le pessimisme est de rigueur pour 2015, deux professionnels sur trois ont une vision sombre de l’avenir à court terme du marché immobilier.

Immobilier : Une belle année 2015

Selon le réseau Guy Hoquet, le marché immobilier de l'ancien a bouclé une belle année 2015 en enregistrant une croissance des transactions à deux chiffres grâce à des taux de crédit historiquement bas.

La production de crédits s’accélère

Selon l’Observatoire Crédit Logement CSA, depuis le début de l’année 2015, la reprise de la production s’accélère, portée par l’amélioration des conditions de crédit et le dynamisme de la demande.

Crédit immobilier : les emprunteurs à la fête !

Nouvelle baisse des taux et fort rebond de la production de crédits immobiliers, tel est le constat de l’Observatoire Crédit Logement CSA pour ce début d’année 2016.

Les crédits immo sous les 2%

Les taux des crédits immobiliers du secteur concurrentiel se sont établis en moyenne à 1,99 % en juin, contre 2,01 % en mai, selon le dernier tableau de bord de l'Observatoire Crédit Logement / CSA.

Les prix de l’immobilier en Europe

En matière de marché résidentiel, Europe orientale et occidentale ne sont pas logées à la même enseigne. Pour la troisième année consécutive, l’étude Property Index compare des prix de l’immobilier résidentiel entre différents pays et analyse les facteurs d’évolution des marchés.